Pour quoi ?

Pour quoi ?

La chiropraxie est préconisée dans le traitement et la prévention de nombreux troubles fonctionnels ou pathologiques de l’appareil locomoteur qui se traduisent notamment par des contractures, des douleurs ou une limitation du mouvement. Les effets thérapeutiques de la chiropraxie sont validés scientifiquement pour les indications suivantes, et font l’objet de publications régulières dans la littérature indexée:

  • Cervicalgie mécanique

  • Lombalgie mécanique chronique (ex : dysfonction vertébrale récurrente, canal lombaire étroit) et aigue (ex : lumbago)

  • Sciatique (irradiation face arrière de la cuisse) et cruralgie (irradiation face avant de la cuisse)

  • Lumbago (blocage aigu des vertèbres lombaires)

  • Torticolis musculaires ou vertébraux

  • Dorsalgie musculaire et mécanique (douleur entre les omoplates)

  • Dysfonctionnement du bassin (syndrome douloureux des sacro-iliaques)

  • Névralgie Intercostale

  • Névralgie cervico-brachiale (douleur cervicale irradiant dans un bras)

  • Douleur en relation avec des troubles de statique rachidienne ou scoliose

  • Douleurs projetées (douleurs pseudo viscérales par irradiations de souffrances rachidiennes)

  • Certaines douleurs du coccyx

  • Céphalées (maux de tête) d'origine cervicale

  • Douleurs projetées de la face d'origine cervicale

  • Vertiges (en particulier dans les suites de coup du lapin)

  • Syndrome douloureux de l'articulation temporo-mandibulaire (mâchoire)

  • Dysfonctionnement du bassin (syndrome douloureux des sacro-iliaques)

Elle soulage également les affections des articulations :

  • Épaule ou omoplate douloureuse

  • Épicondylite du joueur de tennis (tennis elbow)

  • Épitrochléite du golfeur (golfer's elbow)

  • Tendinites des autres articulations périphériques

  • Syndrome du canal carpien (poignet) et autres syndromes d’enclavement des nerfs périphériques

  • Hanches (ex : tendinopathie du moyen fessier, arthrose de hanche)

  • Genoux douloureux (ex : syndrome fémoro-patellaire)

  • Douleurs au talon ou de la cheville (ex : entorse, tendinopathie d’Achille)

  • Pieds douloureux (ex : épine calcanéenne, névrome de Morton)

Plus particulièrement chez les enfants et les nouveaux-nés :

 

  • Scoliose

  • Enfants hyperactifs

  • Constipation

  • Sommeil perturbé

  • Coliques

  • Déformations crâniennes

Pour l’ensemble de ces indications, la chiropraxie peut constituer une alternative thérapeutique aux traitements conventionnels.
L'amélioration de troubles fonctionnels viscéraux après une prise en charge chiropratique est rapportée de manière empirique par de nombreux cliniciens et patients (par exemple une modification du transit intestinal, une sensation d'amélioration respiratoire, une modification du cycle menstruel, une amélioration des coliques infantiles, etc.).

Si vous pouvez consulter un chiropracteur en cas de douleurs, quelles qu’en soient leurs origines, après un choc traumatique ou non, ou en période de stress, vous pouvez également faire vérifier régulièrement le bon état de votre colonne vertébrale.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.